Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Parution de l'esthétique.

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Jean-Pierre MORBOIS, co-traducteur de l'esthétique, parle de son travail :

https://www.youtube.com/watch?v=WYiJavSBDRE&t=71s
 

Par ailleurs, le Séminaire Lectures de Marx, École Normale Supérieure (13e année) organise le Lundi 16 mai 2022 une  Présentation par Guillaume Fondu de l’Esthétique de G. Lukacs (trad. J.-P. Morbois et G. Fondu).
Le tome 1 (Spécificité de la sphère esthétique) est paru en 2021 aux éditions Critiques. Le tome 2 paraîtra à la fin juin.

Le séminaire a lieu à l'ENS, 45 rue d'Ulm, dans la salle des Résistants (escalier A, 1er étage) de 18h30 à 20h30 ; il est ouvert à toutes et à tous et ne nécessite aucune inscription préalable.

 

Publié dans Bibliographie

Partager cet article
Repost0

Une photo souvenir de la semaine marxiste de l’Institut de recherche sociale de l’université de Francfort, mai 1923.

Publié le par Jean-Pierre Morbois

En 1923, Lukács participe à une semaine de travail marxiste à Geraberg (Thuringe)
Debout de gauche à droite
 : Hede Massing, Friedrich Pollock, Eduard Ludwig Alexander, Konstantin Zetkin, Georg Lukács , Julian Gumperz, Richard Sorge, Karl Alexander (enfant), Felix Weil, X;
Assis de gauche à droite: Karl August Wittfogel, Rose Wittfogel, X, Christiane Sorge, Karl Korsch, Hedda Korsch, Käthe Weil, Margarete Lissauer, Bela Fogarasi, Gertrud Alexander.

Parmi les personnages qui figurent sur cette photo : 

Karl August Wittfogel (1896-1988). Il est surtout connu pour son ouvrage majeur, Le despotisme oriental, publié aux États-Unis en 1957, qui est une contribution à l’étude de ce que Karl Marx appelait le « mode de production asiatique ». Après des études de sinologie, Karl Wittfogel adhère après la guerre à l’USPD, et fait partie de la fraction de gauche, majoritaire, qui rejoint le KPD. En 1920, il rencontre Karl Korsch, et participe avec lui, trois ans plus tard, à la fondation de l’Institut de Recherche sociale (École de Francfort). En 1933, il sera incarcéré par le régime nazi, puis libéré, et pourra émigrer aux États-Unis en 1934. Il reste communiste actif jusqu’à la fin de la guerre, puis, en réaction au stalinisme, devint anticommuniste au moment de la guerre froide. À la fin de ses jours, il évoluera vers des positions néoconservatrices.

Lukàcs publie en 1925 une critique de son livre La science dans la société bourgeoise. (Berlin, Malik Verlag, 1922)

Karl Korsch, (1886-1961), philosophe, enseignant, théoricien et militant du communisme de conseils. Après la guerre, il rejoint le Parti social-démocrate indépendant d'Allemagne (USPD), dont l’aile gauche crée en décembre 1918 le Parti communiste d'Allemagne (KPD). Il devient député à la diète de Thuringe, brièvement ministre de la justice de cet État en octobre 1923 (le gouvernement ouvrier dura presque trois semaines), et de 1924 à 1928 député au Reichstag. Il fut également rédacteur en chef de l'organe théorique du KPD : Die Internationale (fondé en 1915 par Rosa Luxemburg). En 1923, il publie Marxisme et philosophie, qui marque sa rupture avec le léninisme. Il est exclu du KPD en mai 1926. En 1929, il publie L’Anti-Kautsky, la conception matérialiste de l’histoire.

Konstantin Zetkin (1885-1960), médecin, économiste et politicien allemand. Il fut un des fils de Clara Zetkin, ainsi qu'un des amants de Rosa Luxembourg.

Richard Sorge (1895-1944) révolutionnaire et journaliste allemand et soviétique. En poste en Allemagne et au Japon, il est surtout connu pour son travail d'espion au pays du Soleil Levant au service de l'URSS, avant et au début de la Seconde Guerre mondiale, où il infiltre l’Abwehr (service de contre-espionnage allemand dirigé par l’amiral Canaris) dont il devient un agent à l'ambassade allemande à Tokyo. Il est démasqué, arrêté en 1941, et pendu en 1944.

Publié dans Albums Photos

Partager cet article
Repost0

Guillaume Fondu parle de l'Esthétique

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Guillaume Fondu est agrégé de philosophie, il enseigne à l'université de Rennes. Il est le relecteur de la traduction de l'esthétique publiée par les éditions critiques.

https://editionscritiques.fr/video-lesthetique-guillaume-fondu/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=la-lettre-d-information-des-editions-critiques_57&fbclid=IwAR3RMI9lEO8V_yK8V-QA_SaEKKvIvaBXmyCngbumPc7IkCP2UKgMr1gwefo

 

 

Publié dans Commentaires

Partager cet article
Repost0

L'université de Fribourg organise un colloque sur l'actualité de l'Esthétique de Lukács

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Ce colloque a lieu les vendredi 22 et samedi 23 avril 2022.

Salle MIS 02 2122

Inscriptions : christoph.haffter@unifr.ch

 

Université de Fribourg

Av. de l'Europe 20

CH-1700 Fribourg

www.unifr.ch

 

 

L'université de Fribourg organise un colloque sur l'actualité de l'Esthétique de Lukács
Partager cet article
Repost0

Le blog publie aujourd’hui un article paru le 17 avril 1919 : L’unité authentique.

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Comme vous avez pu le constater ces derniers jours, votre traducteur, une fois achevées ses grandes traductions de l’esthétique et de l’ontologie, s’est lancé dans la traduction d’essais politiques, textes courts de quelques pages, dont l’intérêt est essentiellement historique. On y retrouve à la fois l’exaltation révolutionnaire du jeune commissaire du peuple de la République Hongroise des conseils, sa foi inébranlable dans la victoire imminente de la révolution mondiale sur un capitalisme ruiné et déconsidéré par la guerre mondiale, la vocation messianique qu’il attribue au prolétariat pour la mener, l’importance qu’il accorde à la conscience de classe qui se forge dans la lutte. Mais on y trouve aussi des constantes de sa pensée : l’indispensable liaison de la théorie et de la pratique, et l’éthique qui motive toute action.

Lire l'article : 
http://amisgeorglukacs.org/2022/02/georg-lukacs-l-unite-authentique-1919.html

Publié dans Commentaires

Partager cet article
Repost0

Le blog publie un essai politique de 1927 : Une critique de Marx au service du Trotskisme.

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Il s’agit d’une recension critique du livre de Max Eastman : Marx, Lenin and the science of Revolution, [Marx, Lénine, et la science de la révolution].

http://amisgeorglukacs.org/2021/12/georg-lukacs-une-critique-de-marx-au-service-du-trotskisme.html

Publié dans Textes de Lukacs

Partager cet article
Repost0

Les éditions critiques publient le premier tome de l'esthétique.

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Les éditions critiques publient le premier tome de l'Esthétique, qui comprend les 10 premiers chapitres de cette œuvre magistrale.
36 € 920 pages 1,185 kg.
La traduction de Jean-Pierre Morbois a été revue par Guillaume Fondu, professeur de philosophie à l'Université de Rennes.. Cette édition de grande qualité, dotée d'une bibliographie et d'un index des noms cités, rend caduque les versions pdf de l'oeuvre que nous avions publiées dans les pages de ce blog.

Table des matières du tome 1

Table des matières du tome 1

Publié dans Textes de Lukacs

Partager cet article
Repost0

Le blog publie un article de 1917 : Georg von Lukács, La relation sujet-objet en esthétique.

Publié le par Jean-Pierre Morbois

L’existence de ce texte est mentionnée en note de l’auteur, comme référence méthodologique, dans Histoire et Conscience de classe (trad. Kostas Axelos et Jacqueline Bois, Paris, Les Éditions de Minuit, 1970, p. 177). Nicolas Tertulian s’y rapporte également dans le chapitre 4 de son ouvrage Georges Lukács, Étapes de sa pensée esthétique, (trad. Fernand Bloch, Paris, Le Sycomore, 1980, p. 107, consacré à l’esthétique de jeunesse, période de Heidelberg.

L’intérêt de ce texte est qu’il constitue un chaînon manquant dans l’évolution de la pensée du jeune Lukács. Mais le traducteur doit avouer avec humilité avoir été mal à l’aise avec le langage philosophique prémarxiste et les références à Kant, Rickert, Lask, Husserl etc. 

La comparaison avec la traduction italienne de Paola Mancinelli, qui se voulait novatrice, ne l’a guère aidé, le plongeant dans une grande perplexité quant à la qualité de celle-ci lorsque les interprétations du texte allemand étaient divergentes ou contradictoires, quand il rencontrait nombre de contresens flagrants, voire quand le texte italien s’éloignait tellement de l’allemand qu’il pouvait légitimement douter, malgré les précisions données dans la préface, qu’il s’agissait de la traduction de la même version de l’article.

Le traducteur bénévole qui, rappelons-le, n’est pas un philosophe de profession, aura fait de son mieux, sans toujours bien comprendre le texte qu’il traduisait. Il sollicite l’indulgence des lecteurs pour les obscurités du texte proposé et remercie par avance ceux qui voudront bien, en le comparant à l’original allemand, lui faire remarquer ses maladresses, ses incompréhensions, voire ses contresens, et lui faire part de leurs suggestions.

Publié dans Textes de Lukacs

Partager cet article
Repost0

Publication des Principes ontologiques fondamentaux de Marx.

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Nous mettons en ligne dans les "pages" le quatrième chapitre de la première partie de l'Ontologie de l'être social: 
Les principes ontologiques fondamentaux de Marx

http://amisgeorglukacs.org/2021/09/georg-lukacs-ontologie-de-l-etre-social-1970.html    

Publié dans Textes de Lukacs

Partager cet article
Repost0

"Grandeur et décadence de l'expressionisme", suivi de "Il en va du réalisme"

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Les Editions Critiques annoncent la parution début janvier 2022, dans une traduction nouvelle de Guillaume Fondu, de deux textes de Lukács qui figuraient déjà dans "Problèmes du réalisme" , Paris, L'Arche, 1975, pp. 41-83 et 243-273.

Les deux essais réunis dans cet ouvrage furent publiés dans les années 1930. Ils sont considérés comme des classiques qui ont profondément influencé la critique littéraire du XXème siècle. Cette retraduction intégrale accompagnée d'une préface inédite de Guillaume Fondu et d'extraits littéraires, permet d'en découvrir ou d'en redécouvrir toute la fécondité. La question de la création littéraire et des avant-gardes sont ici au coeur des réflexions de Lukács.
Refusant catégoriquement la conception de l'art pour l'art, il développe une critique du formalisme représenté par l'expressionnisme et le surréalisme qui, privilégiant le subjectivisme, enferme l'individu dans un rapport au monde irrationnel. Face à cette tendance, Lukács développe son concept de réalisme et se fait le défenseur d'auteurs, comme Thomas Mann, chez qui la création stylistique et l'audace formelle révèlent au lecteur les contradictions profondes de son époque et ainsi l'aident à surmonter son sentiment d'impuissance.

Publié dans Bibliographie

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>