Georg Lukács : Opportunisme et Putschisme (1920)

Publié par Jean-Pierre Morbois

Ce texte est la traduction de l’essai de Georg Lukács :

Opportunismus und Putschismus. (1920)

Il occupe les pages 47 à 57 du recueil Revolution und Gegenrevolution, Politische Aufsätze II [Révolution et Contrerévolution], Darmstadt & Neuwied, Luchterhand, 1976. Il a été publié pour la première fois dans Kommunismus, Zeitschrift der Kommunistischen Internationale für die Länder Südosteuropas, [Communisme, périodique de l’Internationale Communiste pour les pays du sud-est de l’Europe.] ière année, cahier 32, 17/08/1920, pp. 1107-1115.

Cet essai traite des questions du moment, et doit donc être replacé dans son contexte : Georg Lukács est alors en exil à Vienne après la chute de la République Hongroise des Conseils. Comme l’indique le titre du recueil dont il est extrait, nous sommes dans une période de troubles consécutive aux horreurs de la première guerre mondiale, où la colère spontanée des peuples que suscite la situation et qui explique les tendances « spontanéistes » de ce texte, s’exprime par un foisonnement d’élans révolutionnaires de toutes sortes, et d’affrontements entre révolution et contrerévolution. Une clarification s’impose au sein du mouvement ouvrier, sous l’impulsion du Parti Communiste Russe et de la iiième Internationale en cours de constitution.